Y voir plus clair sur le gaz de schiste

Nous connaissons bien les controverses politiques et économiques liées au gaz de schiste. Mais qu’est-ce réellement que ce gaz qui fait tant parler de lui ?

Le gaz de schiste est naturellement présent dans certaines roches sédimentaires, où il est emprisonné par une couche argileuse ou marneuse. Pour l’extraire, la méthode la plus probante est celle de la fracturation hydraulique, qui consiste à disloquer la roche en injectant un fluide (généralement de l’eau) sous haute pression pour provoquer des fissures suffisantes pour libérer le gaz. Dans le cas du gaz de schiste, la fracturation hydraulique doit être effectuée à plus de 4km de profondeur, ce qui demande une infrastructure très importante et peut revenir très cher.

Au niveau environnemental, l’exploitation du gaz de schiste est loin d’être « propre ». En effet, une grande quantité de carburant est nécessaire pour faire fonctionner tout le dispositif d’extraction ainsi que pour l’acheminement du gaz. Le processus produit également des fuites de méthane significatives, ainsi que des panaches d’air pollué au butane et au propane.

De plus, la gestion des terres est également source de problèmes, ainsi que le traitement des eaux utilisées et la contamination potentielle des eaux de surface.

Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>