La climatisation représente-t-elle un risque pour l’environnement ?

Les chaleurs reviennent et avec elles les envies de fraîcheur. Investir dans l’installation d’une climatisation soulève bien souvent de nombreuses interrogations. Parmi les points récurrents, l’impact environnemental des climatiseurs est souvent questionné. Alors qu’en est-il aujourd’hui ? Nous vous proposons ici un aperçu de la situation.

L’impact zéro n’existe pas (encore)

Avant toute chose, rappelons que les climatiseurs sont des systèmes énergétiques complexes fonctionnant à l’électricité. Sachez également que les échangeurs thermiques parfaits (sans perte d’énergie) n’existent que dans les théories scientifiques. Il existe toujours une perte d’énergie dans ces échanges aujourd’hui.

La mise en fonctionnement d’un tel système s’accompagne donc automatiquement d’une consommation d’électricité, plus ou moins grande en fonction du rendement de la machine (c’est-à-dire en fonction des pertes générées). C’est là que réside le principal impact environnemental des climatisations. En effet, nous le savons, la production d’électricité est facteur de pollution. Générer une consommation d’électricité générera donc une pollution.

… mais l’impact diminué oui !

Si l’on ne peut pas fabriquer de climatiseurs 100% non polluants, on peut en revanche diminuer l’impact environnemental de ces derniers significativement. En premier lieu, un bon entretien des climatisations limitera au maximum les pertes de gaz et d’énergie et diminuera alors considérablement leur impact écologique.

Le système en lui-même est également déterminant. Certaines technologies utilisent des gaz non polluants, certaines ont de meilleurs rendements et donc consomment moins d’énergie etc. Il faut être vigilant avant l’installation pour limiter son impact sur le long terme.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>