L’heure d’hiver permet-elle de véritables économies d’énergie ?

Chaque année, nous avançons nos pendules d’une heure en été et les retardons d’une heure en hiver. Mais le passage à l’heure d’hiver, adopté en France en 1975 pour tenter d’économiser l’énergie suite au choc pétrolier, a-t-il vraiment atteint ses objectifs ?

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et EDF, on estime les économies d’électricité à plus d’1,3 milliard de kw/h, soit entre 0,3 et 0,5% de la consommation française chaque année. À première vue, le passage d’hiver remplit donc une partie de sa fonction : adapter nos heures de réveil, journée et coucher à la luminosité extérieure pour optimiser notre consommation.

Sur le plan de l’énergie calorifique, on note une progression dans les économies, même si ces dernières sont également dues à un meilleur usage d’appareils électriques de chauffage plus performants qu’auparavant.

Les opposants aux changements d’heure soulignent toutefois que l’absence de lumière le matin nous pousse à consommer en énergie (via les lampes, mais aussi le chauffage) au printemps).

Est-ce à dire qu’il faut supprimer l’heure d’hiver ? Rien n’est moins sûr. Le mieux reste d’allier cette économie d’énergie annuelle au passage progressif vers des ampoules à basse consommation.

La solution idéale passerait donc par un équilibre entre une heure adaptée à la luminosité de chaque saison et une consommation responsable passant par des lampes, ampoules basse-consommation, leds, ainsi que par des installations domestiques optimisées et éco-responsables, comme les pompes à chaleur et les installations photovoltaïques.

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>